Un exil français Un historien face à la justice

20,00 

Un exil français Un historien face à la justice, préface de Jacques Julliard – Georges Bensoussan

  • Parution le 21 septembre 2021
  • Pages : 380
  • Genre : Essais
  • ISBN : 978-2810010622

Lors d’une émission de radio en 2015, l’historien Georges Bensoussan eut le malheur de dénoncer la recrudescence d’un antisémitisme arabo-musulman en France. Il citait un sociologue et s’appuyait surtout sur ses nombreuses enquêtes de terrain.

Qu’avait-il donc fait !  Il fut aussitôt attaqué en justice par plusieurs associations anti-racistes, lâchement soutenues par le Ministère public, l’accusant, lui qui a dédié sa vie professionnelle à la mémoire de la Shoah, de racisme. Identifier l’antisémitisme d’extrême-droite est une nécessité mais lorsque la haine du Juif émane d’individus issues de l’immigration musulmane, serait-ce interdit ?

Ce procès, le fait même qu’il ait eu lieu, en dit long sur notre société. Sur les passions policières qui animent certains, sur le contrôle de plus en plus étroit de la liberté d’expression et sur la puissance du courant islamiste qui traverse le pays.

La frilosité de quelques institutionnels de la communauté juive et plus encore la mise à l’écart dont fut ensuite victime Georges Bensoussan doivent aussi interroger. Il fallait faire taire cet homme puisqu’il faisait s’effondrer les certitudes qui rassurent, celles qui ménagent l’ordre établi et la position des « puissants ».

Qu’est devenu ce pays, le nôtre, où celui qui dénonce le mal doit être condamné et où, à force de vouloir à tout prix cacher le danger qui menace les Juifs, élites et médias s’aveuglent volontairement sur le péril qui guette la nation tout entière ?

Georges Bensoussan est historien. Ancien responsable éditorial du Mémorial de la Shoah, il est aussi l’auteur de nombreux ouvrages dont Les Territoires perdus de la République (en collaboration, Mille et Une Nuits, 2002), Une Histoire intellectuelle et politique du sionisme (Fayard, 2002) et Juifs en pays arabes, le grand déracinement (Tallandier, 2012).

Informations complémentaires

Poids 500 g
Dimensions 14 × 22 cm

Vous aimerez peut-être aussi…

  • autopsie deni antisemitisme

    Autopsie d’un déni d’antisémitisme

    17,00 
  • Dix petits mensonges et leurs grandes conséquences : Auschwitz, Israël, la Palestine et nous

    20,00 
  • Histoire de l’islamisation française

    12,00